visites

  

             ASSOCIATION DES MAYOLEURS DU MOULE(A.D.M.M)

                                              ***************

                              MAYOLÈ...MAYOLÈ...MAYOLÈ

 

                                                Proverbe Bamiléké:

                                             ******************

Le plaisir est plaisir...que si tu en prends réellement et vraiment plaisir.

                                             ***************  

 ASSOCIATION DES MAYOLEURS DU MOULE (A.D.M.M)

Régie par la Loi du 01 Juillet 1901

Siret:404.697.000.10

Ape:971.2006.101

Assurance GAN:F131.105

CCP N°00 915 01F 015 Basse Terre

Déclarée le:02.08.2001 au J.O

                                               ****************

 Siège:de l'Association des Mayoleurs du Moule(A.D.M.M)

Section Port-Land

97160 Le Moule

N.B:Toutes requêtes,quelque soit sa nature,doivent être adressées au Président exclusivement...voire ses coordonnées ci-dessous...Merci

Portable du Président:0690.50.41.80         

Site:www.mayoleportland.com

Mail:mayoleur971@gmail.com

Le but du Mayolè est:promouvoir,sauvegarder,et pratiquer ce moyen de défense que  nos Ancêtres esclaves utilisaient pour se défendre contre les sbires de l'Oppression esclavagiste de 1635 à 1848,à la fin de cette Abomination inhumaine,devenus libres ,ils le pratiquèrent pour se divertir lors de certaines circonstances et évènements divers.

                                                  *******************************

 Ce moyen de défense se divise en trois parties distinctes et précises:

1)CHANSON ET DANSE

2)TAMBOURS( BOULA et MAKÊ)

3)COMBATS AUX BÂTONS

Comme tout Art martial qui se respecte,le Mayolè a son Code d'honneur,à savoir.

1)Respect total de l'adversaire.

2)Salutation avant de commencer le combat.

3)Interdiction de frapper par derrière,ni à la cheville,ni un adversaire tombé à terre.

4)Un combattant en état d'ébriété,sera interdit  de jouer,mais avec douceur et ménagement,afin de ne pas froisser sa personalité et son égo.

5)Le Maître-Chanteur dirige tous les combats,du début à la fin.

6)Ses décisions sont sans appel.

7)Tenir des propos injurieux,menaces,agressivité,sont des vrais motifs d'exclusion à l'égard de l'auteur de ces faits.

8)Ne jamais utiliser le bâton comme une épée.(Coup d'estoc).

9)Ne pas cracher sur son adversaire,ni manier sa tenue vestimentaire.

10)Ne jamais saisir le bâton de son adversaire avec sa main,mais on peut le bloquer sous son aisselle.(technique de Turgot Marbon).

11)Ne pas parler durant le combat,afin de ne pas  déconcentrer  son adversaire.

12)Celui qui commence une chanson doit la terminer.

13)Ne jamais... toucher avec le pied un tambour de Mayolè

14)Car,ce geste est avilissant,deshonorant pour un Mayoleur

                               *******************************************

                                       La devise des Mayoleurs

                                *******************************************

 HONNEUR**RESPECT***FIDÉLITÉ**TOLÉRANCE**SAGESSE

                                                         ********************

NB:Le mot Mayolè est d'origine bamiléké et Uruba,peuples jadis qui vivaient au DAHOMEY et CONGO ou KONGO,signifie:combat de la liberté,ou pour la liberté,son orthographe  réelle est:N'MAYOLÈ

                                                           *********************

                                            LANGAGES DES ESCLAVES.

Il faut savoir que les Esclaves parlaient des langues différentes,durant la traversée de l'ocèan atlantique qui durait environ 4 à 6 mois selon les vents.Ils étaient tous enchaînés,et ils ne se comprenaient pas,car ils étaient  de diffiréntes ethnies.Ceux qui arrivaient vivants,étaient mis en quarantaine, pour être désinfectés des maladies qu'ils contractaient  à bord des navires infectés de parasites de toutes sortes.Pour ne pas fomenter des révoltes ou complots.Lors de la vente aux enchères,les esclagistes achetaient des Esclaves d'ethnies différentes,afin qu'ils ne puissent se comprendre.

Ce concept pernicieux,vicieux et diabolique,empêchait aux Esclaves de tramer tout complot pour un temps.Les Esclaves devaient parler que la langue du maître,sous peine de recevoir 20 coups de fouet pour les hommes,et 10 pour les femmes et,il(le maître)mettait de la saunmure sur les stigmates en guise de médicament.

C'est de là,que la langue créole naquit,car à chaque coup de fouet,l'esclave devait répéter la phrase de son bourreau,d'oú parfois la dureté du Créole.Mais,des fois riche en sa teneur métaphorique.Voici quelques langues que parlaient les Esclaves.

Le bushiman,le n'kongo,le mendé,le n'bushiligué,le pidgin,le bamiléké,le fang,le foulfouldé,le béti,le moundang,le utu,le tutsi,le ibo,le wolof,le mendingue,le kukuyu,le hottentot,etc...

De toutes ces ethnies qui ont trimé en Guadeloupe durant l'esclavage,ils ne restent que des débris de leurs langues,car leur éparpillement calculé sur les habitations,a fait disparaître l'existence de leurs langues.

                                         ************************************           IMPORTANCE EMBLÈMATIQUE DU TAMBOUR DE MAYOLÈ

                                                     *******************

Le Mayoleur en règle générale vénère respectueusement son tambour d'abord ,il lui donne un nom,le dépose dans sa chambre à coucher,lui parle,se confie intimement à lui comme à un Être cher.Nul n'est permis de toucher son tambour sans sa formelle autorisation.Ce n'est pas par superstition,mais la noblesse de l'attachement qui le lie à son tambour viscéralement.Cette interdiction inébranlable.........s'adresse même aux membres de sa famille.D'ailleurs,si un mayoleur vous permets de jouer sur son tambour,c'est que vous êtes fusionnellement estimé par lui.


         Gwo ka

                                           ***************************************

           ORIGINE ET USAGE DU  TAMBOUR  DJEMBÉ EN AFRIQUE

 

                                                        ***********************

Tambour djembé (le mot:djembé signifie Calice)est d'origine des 6 pays mandingues(Burkina fasso, Côte d'Ivoire,Gambie,Guinée,Mali,Sénégal).Son utilisation est réservée et liée aux:rituels Kassa,demandes de grâce,fêtes sacrées,laudatives,et surtout religieuses,Ramadan,Fiançailles,Mariages,Prieres,souhaits,pénitence et voeux.                   

                                                                    ****************

 N.B Le tambour djembé est strictement interdit au Mayolè,car ce tambour n'a pas le:'FWAZÉ subliminal excitatoire nécessaire pour inciter le joueur d'aller au combat,et inapte soniquement à transmettre des codes.Ce tambour est plus approprié  au Léwoz et Carnaval,parce que cet instrument est plus destiné à amuser,divertir des groupes folkloriques en........... Guadeloupe.

 

                

 

                        TAMBOUR DJEMBÉ BAMILÉKÉ


                         *********************************************       

                                                                                                                                

                                    PROVERBE DE MAYOLEUR

                                                 *****************

La vraie valeur intrinsèque d'un Combattant,se mesure sur la qualité des Adversaires qu'il affronte et,qu'il batte sans tricher

                                                                              ***********************

                            LE BÂTON DU MAYOLEUR ou YAN'N

                                                     **************

      Mesure entre 1m à 1,10 m maximum aux dires des Anciens,si possible,donner un nom à son baton ou yan'n.

 

                                           Pratique et apprentissage du Mayolè                                               

                                                                                    **********

 Le Mayolè est viril,technique et rapide,mais la brutalité est totalement exclue.Si bien que des enfants de 6 à 14 ans peuvent le pratiquer sans danger.Comme,sa base de principe est la souplesse et l'agilité,les femmes peuvent aisément et très facilement le pratiquer. D'ailleurs,il y a eu des femmes pratiquantes redoutables telles que:Mme Fi Lupéron et Gédérine à St François,et actuellement à Le Moule:MmeJérolon Liliane,Mlle Losbar Erika,Mlle Briand,Mlle Altona,Mlle Deloumeaux etc.En conséquence, la problématique du sexe est inexistante au Mayolè,on considère que la femme est l'égale de l'homme,et cela sans aucune restriction hyprocrite.

                                                        ************************************************

 

    CASE TYPIQUE DE MARRON-MAYOLEUR AU XIX eme SIÈCLE

                            Habitation de Nègres-Marrons Mayoleurs

                                                                  ******************

Ayant fui très loin les Maisons d'habitation  Esclavagistes durant les nuits sans lune.Les Marrons Mayoleurs contruisaient leurs cases en convwa,koudemin ou lyanaj,avec des matériaux naturels(gaulettes,paille,tuf mélangé aux déjections de bœufs en guise de ciment,ce qui solidifiait et bouchait les trous.Ces cases résistaient  aux vents et pluies, et aux tremblements de terre,et les protégeaient des moustiques et autres parasites. Les Marrons-mayoleurs disposaient sa case toujours face à l'est,direction de l'Afrique,et du soleil.Sa case très souvent était située en pleine nature dégagée dans une savane afin d'apercevoir de loin d' éventuels individus indésirables.Juste à côté de sa case,ils  cultivaient leur jardin,ainsi que l'herbier médicinal (Hazié),pour se soigner le cas échéant.  

                                          *******************                                  Alimentation des Marrons Mayoleurs                                                                *****************                                                                                                                                                                                   
N'étant plus sous la dépendance alimentaire exclusive des Esclavagistes,les marrons au début étaient opportunistes pour se nourrir.Mais au fil du temps,ils s'organisèrent pour défricher,planter,construire pour leur survie en liberté.Pour se faire,ils faisaient des coups de main ou convwas lyannaj pour planter des cultures de toutes catégories par équipes ou latiliés.D'autres équipes piégaient des crabes,péchaient,ou chassaient des oiseaux et racoons,car en ce temps là,on trouvait presque tout facilement dans les  mangroves,forets,la mer,etc.Pour cuisiner,ils opéraient avec trois grosses pierres disposées en triangles:appellées "fwayé" rempli de bois secs et de la paille sèche,et avec deux pierres volcaniques ou silex,frappées l'une sur l'autre,les étincelles mettaient le feu dans la paille.Ce procédé était surnommé"kon nichon" ou cornichon.Les denrées les plus cultivées on trouvait:Manioc,fruit à pain,patatate,Kalalou,igname,Dachine,Pois, etc.Pour agrémenter leurs sauces,ils avaient le crabe,touloulou,soudard,cyrique,burgos,yaya,écrevisses,poissons de mer,de ravine, et de mangrove,etc.                                                

 

                                               Proverbe de Mayoleur 

 

   Si avec tes voisins,tu vis en très mauvais terme
  
Tu seras surement....un jour frappé d'anathème

                                       *******************************

                                    Proverbe de Mayoleur

Ce que nous connaissons est souvent de notre âge                                       
Mais,ce que nous ignorons est toujours d'un autre âge

                                         ******************************

                                                                                                             Copyright © 2007 A.D.M.M Le Moule

                                                                                                                           12/12/07 Tous droits réservés